Des cours de cuisine pour enfants - Wanda Mixon

Mon blogue

Des cours de cuisine pour enfants

Des cours de cuisine pour enfants - Wanda Mixon

Pour faire plaisir à ma petite-fille, je l’ai inscrite pour des cours de cuisine. Une fois par mois, un joyeux groupe d’enfants est amené à composer un menu et à le faire déguster, le soir venu, à leur famille. J’avais eu besoin pour l’inscrire de sa date de naissance, d’un numéro de téléphone où le professeur pourrait me joindre en cas d’urgence. L’adorable jeune femme qui m’accueillit était ronde comme une brioche, elle avait des joues rouges et pleines qui ressemblaient à des pommes et elle était vêtue d’un tablier blanc orné de dentelles, formant une sorte de chantilly qui l’entourait. Cette généreuse personne aimait les enfants et cela se voyait. Elle avait une attitude franche et ouverte lorsqu’elle dialoguait avec eux. Je pense qu’elle jouait un rôle devant les parents qui accompagnaient leur progéniture, car je voyais qu’elle était plus naturelle avec ses élèves. Pour moi, cela n’est pas un défaut, de se protéger des autres par son exubérance. J’appréciais cette femme, car je sentais qu’elle faisait cette animation par vocation.

Au retour de son premier cours, ma petite-fille me fit goûter ce qu’elle avait préparé. Elle dormait chez moi ce soir-là. Je m’extasiais sur les préparations qu’elle avait confectionnées : des quiches miniatures, des feuilletés aux saucisses, des croque-monsieur au fromage à réchauffer et une salade composée. Pour le dessert, les crèmes au chocolat que nous avons goûtées étaient délicieuses. Au cours d’après, je demandais au professeur si elle animait le même genre de session, mais pour des adultes. Nous étions trois amies très intéressées. Nous nous étions connues lors d’un rendez-vous pour une injection acide hyaluronique. Les yeux de la femme s’ouvrirent tout grand. Je pense qu’elle n’avait pas prévu ce succès auprès des parents. Elle me répondit qu’elle y réfléchirait.

La semaine suivante, bien décidée à avoir moi aussi, des cours de cuisine aussi sensationnels que ma petite-fille, je reparlais au professeur de ce sujet. Toujours embarrassée, elle m’avoua ne pas être à son aise avec les parents et les adultes en général.

Je lui proposais que nous fassions les mêmes recettes, mais sous forme d’apéritif dînatoire. Cette forme de réception est très agréable et nous pourrions ainsi apprendre de nouvelles recettes tout en nous découvrant. Le professeur, qui s’appelait Nadine, finit par accepter. Le rendez-vous fut pris pour le vendredi suivant. Nous nous sommes retrouvé toutes les quatre dans la cuisine de Nadine et nous avons terminé notre journée en discutant autour d’un bon repas. Quel moment merveilleux !